Communiquer des émotions

mars 4, 2020 0 Par admin1975

Le rôle joué par notre visage dans la communication des émotions est très important, car il s’agit d’un outil essentiel pour la communication non verbale.

Cela signifie que le visage n’est pas seulement un système de soutien qui embellit ce qui est communiqué verbalement, mais qu’il transmet des messages qui peuvent ou non être indépendants, intentionnels et pleins de sens émotionnel.

L’importance de communiquer ses émotions

L’importance de la communication des émotions remonte aux premiers stades de l’évolution. Charles Darwin s’est intéressé à la sélection de certaines expressions faciales comme véhicules d’émotions utiles à l’adaptation.

Chaque émotion est en fait le résultat de l’interprétation par une personne de ce qu’elle observe à l’extérieur. La possibilité de transmettre immédiatement cette évaluation aux congénères peut servir la survie du groupe.

L’observation d’une expression de peur alarme même ceux qui ne savent pas encore quel est le danger, leur donnant un temps précieux pour se préparer à une attaque ou à une fuite.

Communiquer des émotions et des visages universels

Ces observations sont la base d’un courant d’investigation précis qui soutient l’universalité des émotions primaires. La colère, la surprise, le dégoût, la joie et la tristesse seraient des émotions caractérisées par des expressions spécifiques présentes dès la naissance et qui ne changent pas de culture en culture. Paul Ekman et Wallace Friesen, psychologues américains et inventeurs du F.A.C.S. (Facial Acting Coding System), un système de codage des expressions faciales utilisé pour communiquer des émotions, s’inscrivent dans ce contexte. Grâce à des recherches approfondies, ils ont identifié 44 unités musculaires dans le visage et ont codé chaque émotion en fonction des muscles contractés.

L’autre visage des émotions : la psychologie des expressions selon les bon coach en ligne !

Communiquer le mensonge

Le visage ne communique pas seulement ce que nous pensons, mais aussi ce que nous voulons exprimer à l’autre. Il est donc possible que certaines expressions aient pour but de masquer quelque chose que vous ressentez ou d’inventer une émotion que vous ne ressentez pas.

En général, il est plus facile de feindre des émotions positives, mais Ekman a essayé de décrire les caractéristiques des émotions mensongères. En tout cas, il est nécessaire de souligner que pour comprendre si quelqu’un nous ment, il ne suffit pas d’avoir quelques règles, comme il ressort d’une émission de télévision.

Il est toujours nécessaire de connaître le style de communication d’une personne pour détecter tout écart par rapport à la normalité. De plus, un bon menteur sait quelles techniques utiliser pour être convaincant et a souvent une bonne maîtrise des expressions faciales.

Selon les coachs, il existe trois indicateurs principaux :

Le temps : les expressions authentiques ne restent généralement pas sur le visage plus de quelques secondes. Lorsque le mimétisme reste immobile pendant plus de 10 secondes, on peut supposer que vous mentez.
Asymétrie : l’hémisphère droit (qui contrôle le côté gauche du visage) est celui qui est spécialisé dans le traitement des émotions. Normalement, les expressions sont moins marquées sur la droite, sinon il est possible que l’émotion ne soit pas authentique.
Synchronisation entre le verbal et le non-verbal : la communication non verbale est synchrone avec le contenu exprimé verbalement. Le délai entre les expressions et les mots est une indication de fausseté.