Comprendre l’inconscient

mars 4, 2020 0 Par admin1975

Conscient, préconscient et inconscient : le premier topique

Les termes Conscient, préconscient et inconscient sont définis par Freud dans le dernier chapitre de “L’interprétation des rêves” (1900) dans la description de son premier sujet. Le terme grec “topos” fait référence au concept de “lieu”. Dans ce livre, le père de la psychanalyse tente d’ordonner les structures physiques en leur donnant une place à la fois fonctionnelle et temporelle (succession d’activation des différentes fonctions). En particulier, Freud explique comment l’énergie sexuelle (libido), qui est à la base de la vie psychique, circule dans le psychisme. Les trois systèmes de conscience qui constituent le premier sujet d’actualité sont le Conscient, le Préconscient et l’Inconscient.

Conscient, inconscient et inconscient : définition

Selon Freud, la psyché a une structure similaire à celle d’un iceberg, où la partie immergée est beaucoup plus grande que celle visible au niveau de la mer. La conscience est ce qui émerge, la surface de la psyché où résident tous les processus dont nous sommes conscients et la perception ordinaire des idées. Le Préconscient est une zone limite dont nous ne sommes pas toujours conscients, mais que nous pouvons facilement attirer à notre attention. On y trouve des souvenirs et des désirs ou des émotions qui leur sont associés.

L’inconscient est la plus grande partie de la psyché qui est submergée parce qu’elle n’est pas accessible à la conscience disent les coachs Suisse. Nous trouvons ici cet ensemble de pulsions et d’expériences qui sont désagréables ou complètement en opposition avec notre partie logique et consciente. Pour cette raison, tous ces matériaux sont bloqués et ne peuvent faire surface dans les rêves que lorsque les défenses sont affaiblies, ou sous forme de symptômes. Une autre caractéristique de l’inconscient est son “fonctionnement primaire”. caractéristique de l’enfant et qui, pendant la croissance, est remplacée par la seconde basée sur la logique. Le fonctionnement primaire est de type émotionnel et se déroule selon les pulsions évoquées par l’expérience et la façon dont elles se déplacent. Les actions sont mues par les émotions qui naissent de l’expérience. Le but ultime de ces changements est la réalisation du désir, c’est pourquoi Freud soutient que l’inconscient fonctionne selon le “principe du plaisir”.

Conscient, préconscient et inconscient : le deuxième sujet

Insatisfait de la façon dont le premier sujet a réalisé le fonctionnement de l’esprit, Freud en a conçu un second. Le deuxième thème, bien que le nom ne soit plus organisé par lieux, mais par instances psychiques, responsables des processus mentaux. Les trois instances sont :
– L’ES est la forme primaire de vie psychique (proche de l’inconscient) dans laquelle résident les pulsions et qui fonctionne selon les désirs.
– Moi, c’est la structure qui sert de médiateur entre les besoins du E et ceux de la réalité. Elle garantit la stabilité de la personne et de son identité.
– Le surmoi remplit la fonction morale de l’individu et veille sur les comportements.
Le premier et le deuxième thèmes ne s’excluent pas l’un l’autre ni ne se reflètent l’un l’autre, mais se complètent et sont intrinsèquement liés.