Qu’est ce qu’une hypothèque ?

mars 5, 2021 0 Par Quantino Tarantino

-hypothèque-maison

 

Peu de choses dans la vie sont aussi passionnantes que de posséder sa propre maison, alors ne vous laissez pas intimider par le concept d’hypothèque.

 

Qu’est-ce qu’une hypothèque ?

La plupart des gens n’ont pas les moyens de payer une maison en liquide. Tout le monde n’a pas autant d’argent pour le faire. C’est pourquoi les prêteurs, tels que les banques ou le gouvernement, interviennent pour aider les propriétaires en leur offrant un prêt hypothécaire. Le propriétaire effectue un versement initial et paie ensuite le prêteur chaque mois. C’est la même chose que de rembourser un prêt automobile. Lorsque vous avez fini de rembourser le prêt hypothécaire, vous devenez le propriétaire officiel du logement.

Qu’est-ce qu’un acompte ou une caution ?

Pour acheter une maison, le propriétaire, également appelé emprunteur, doit verser un acompte ou un dépôt. Cela indique au prêteur que vous avez suffisamment d’argent pour payer la maison pendant la durée du prêt. Le montant varie en fonction du prêt que vous choisissez. De plus, le dépôt peut représenter 3 % du coût total de la maison, mais certains prêts ne nécessitent pas d’acompte. Plus votre dépôt est important, plus vous pourrez rembourser le prêt rapidement.

 

Comment fonctionne un prêt hypothécaire ?

Un prêt hypothécaire est un contrat entre un emprunteur et un prêteur. Le prêteur accepte de payer la maison à l’avance et le propriétaire doit verser au prêteur un montant fixe chaque mois. Le prêteur fait également payer des intérêts, de sorte que plus vite vous remboursez le prêt hypothécaire, moins vous aurez d’intérêts à payer. Les prêts hypothécaires peuvent être remboursés sur différentes durées, mais généralement entre 15 et 30 ans.

Si le propriétaire n’effectue pas ses paiements, le prêteur peut reprendre possession de la maison en raison d’une rupture de contrat. C’est ce qu’on appelle la saisie. C’est pourquoi il est important que la maison que vous achetez se situe dans une fourchette de prix que vous pouvez vous permettre pour éviter la saisie.

Combien de prêts hypothécaires pouvez-vous avoir ?

Il n’existe pas de loi qui précise le nombre de prêts hypothécaires que vous pouvez obtenir, mais de nombreux prêteurs ont leurs propres règles. Certains ne permettent pas d’avoir plus de quatre hypothèques, mais d’autres en autorisent jusqu’à dix.

 

Quels sont les différents types de prêts hypothécaires ?

Il existe de nombreuses possibilités offertes par les prêteurs publics et privés. Quelle est la meilleure option pour vous ?

C’est une option populaire pour ceux qui n’ont pas les moyens de verser un gros acompte ou qui ont une faible cote de crédit. Les adultes de 62 ans et plus peuvent également obtenir une aide spéciale grâce à ce prêt.

Prêts conventionnels

Ce prêt n’est pas offert par le gouvernement et est le plus courant. En tant qu’emprunteur, vous pouvez faire un petit dépôt pouvant aller jusqu’à 3 %, mais si vous déposez moins de 20 %, vous devrez payer une assurance hypothécaire privée chaque mois. Cette assurance est destinée à protéger le prêteur en cas de défaillance de votre part.

Prêts VA

Si vous ou votre conjoint êtes un membre de l’armée américaine ou un ancien combattant, vous pouvez bénéficier d’un prêt. Ce prêt vous permet d’acheter une maison sans verser d’acompte et sans contracter d’assurance hypothécaire privée. C’est par le biais de ce programme que le gouvernement remercie les vétérans de l’armée pour leur service.

Prêts des ministères

Le ministère propose des prêts spéciaux aux personnes qui vivent dans les zones rurales et qui souhaitent acheter une maison. Les personnes qui vivent dans une certaine région et gagnent moins de 115 % du revenu médian peuvent acheter une maison sans acompte et avec des frais de souscription moins élevés. Vous pouvez vérifier votre éligibilité ici. Certaines zones suburbaines sont incluses, il n’y a donc pas de mal à le confirmer.

Il est plus simple que nous le pensons de comprendre ce qu’est un prêt hypothécaire. Cependant, les termes sont parfois un peu compliqués, c’est pourquoi nous allons aujourd’hui faire un exercice simple mettant en évidence les 4 points clés que vous devez connaître pour être très clair sur le sujet.

CLÉ 1 : c’est une garantie

L’hypothèque est une garantie réelle et tangible. Ensuite, nous avons que l’hypothèque est un droit réel sur une propriété, cela peut être une maison, un appartement, un terrain, entre autres, qui sert de garantie pour assurer le respect d’une obligation principale, comme un prêt, par exemple.

CLÉ 2 : sans enregistrement, il n’y a pas d’hypothèque.

Mais il ne suffit pas de le dire, il faut être très clair sur ce point, car si votre bien immobilier n’est pas correctement enregistré dans les registres publics, vous pourriez voir vos droits de propriété affectés contre des tiers et ceux de l’entité qui vous a accordé le crédit car elle ne pourra pas enregistrer l’hypothèque. La bonne façon de vous protéger est de formaliser et d’enregistrer les contrats dans les registres publics, de cette façon vous éviterez tout type de fraude ou de dommage à vos biens.

Ainsi, le droit réel de l’hypothèque naît avec une inscription dans les registres publics.

CLE 3 : conditions d’inscription

De quoi ai-je besoin pour la constitution d’une hypothèque ? Pour commencer, vous avez besoin d’une demande d’enregistrement dans laquelle vous devez remplir un formulaire d’enregistrement de titre (ce document est distribué gratuitement dans les bureaux de la Surintendance nationale des registres publics

Une autre exigence est la partie notariée de l’acte public qui contient la constitution de l’hypothèque ; ou comme alternative vous pouvez présenter un formulaire d’enregistrement certifié par un notaire, ici vous trouverez la constitution de l’hypothèque.

Et enfin, le paiement des droits d’enregistrement.

 

CLE 4 : comment lever un prêt hypothécaire ?

Pour annuler une hypothèque enregistrée, vous devez d’abord obtenir une minute où la volonté du créancier (banque, institution financière, etc.) est enregistrée. Ce processus peut prendre en moyenne 15 jours ouvrables.

La deuxième étape consiste à exécuter un acte public de levée d’hypothèque, avec la participation directe et obligatoire d’un notaire. De plus, il faut indiquer de manière précise l’inscription et l’enregistrement, où la charge est réglée.

 

Voir https://inp-finanz-romandie.ch/financement-immobilier/maison/ pour en savoir plus !