Critère au Forum automobile 2020

Partenaire Client Automobile, après avoir participé en mai dernier à la journée des concessionnaires automobiles, nous donne cette fois-ci un excellent aperçu du Forum Automobile.
Le thème général de la journée, “le changement de rythme des acteurs de l’automobile”, a été abordé par les constructeurs automobiles, les concessionnaires et les acteurs du numérique.

Guerre au diesel et aux nouveaux moteurs

Des sujets d’actualité, tels que les nouveaux moteurs et les grandes tendances de l’industrie, ont été abordés au cours de la matinée avec Volvo.
Les enquêtes présentées lors de la journée des concessionnaires automobiles en mai dernier montrent que le consommateur est déjà “prêt” à changer de moteur, que 61 % des personnes interrogées achèteraient une voiture hybride et 50 % une voiture électrique (forte demande surtout chez les jeunes entre 25 et 44 ans), mais qu’il reste encore beaucoup de nœuds à défaire :
– Le choix d’une nouvelle voiture n’est pas toujours clair et la peur est souvent au rendez-vous :

Voir aussi : https://sites.google.com/view/demenagement-suisse/lausanne pour en savoir plus !

“Qu’adviendra-t-il de la valeur résiduelle de ma voiture si j’achète un diesel ?

– Ils ne gardent pas toujours à l’esprit qu’il existe des moteurs Diesel de dernière génération qui sont très performants en termes d’émissions.
– Les grands centres urbains sont les plus ouverts aux nouveaux moteurs. Par exemple, l’électricité est la réponse logique à toutes les restrictions de circulation imposées par les autorités locales.
– L’Italie est à la traîne en matière d’infrastructures et il est nécessaire que des politiques économiques accompagnent ce changement (les stations de recharge doivent être comprises non seulement comme des points uniques mais aussi comme des points de vente répandus et disponibles dans les hôtels, les restaurants, etc.)
– La transition vers de nouveaux moteurs ne peut pas se faire du jour au lendemain : le parc automobile italien est l’un des plus grands et des plus anciens d’Europe (37 millions de véhicules), même en supposant que seuls les véhicules hybrides et électriques soient vendus, il faudrait 15/20 ans pour un changement général (environ 2 millions de véhicules sont vendus par an).
Changer oui, mais à quel coût pour les consommateurs ? À ce jour, le coût de production d’un véhicule électrique seul est 100/150 % plus élevé que celui d’un véhicule traditionnel.
Les réponses à ces questions passent par de nouvelles politiques économiques, des infrastructures, de la clarté pour les consommateurs et un dialogue constant entre des associations telles que l’UNRAE et les administrations. Les actions à entreprendre ne doivent pas seulement impliquer “seulement” les protagonistes du monde automobile mais aussi les institutions, il y a certainement eu un moteur émotionnel dans ce processus de changement et doit être analysé avec lucidité pour comprendre comment avancer ensemble.

Répondre à l’ère de la transition – l’exemple de Volvo

Toujours, certains aspects de la stratégie de Volvo pour l’avenir ont été abordés : comment s’adapter à l’évolution constante des préférences des consommateurs ? Et comment s’adapter aux nouvelles tendances du marché ?
Les évolutions technologiques : pour Volvo, le concept de conduite autonome va de pair avec le concept de sécurité, son positionnement est de concurrencer la ligne rapide et de se positionner comme une alternative confortable et sûre au voyage en train. L’autonomie du niveau 5 est encore loin, mais le niveau 4 sera déjà possible à la fin de 2021 et au début de 2022.
De l’accent mis sur la propriété à l’accent mis sur le service : la solution Care by Volvo répond à cette tendance de plus en plus forte du marché, vous avez la possibilité de choisir en ligne parmi 4 modèles de voitures, un abonnement léger ou premium selon les niveaux de service offerts et la voiture reste la propriété du constructeur automobile. Détachement du concept de prix, de valeur résiduelle et de versement, le tout soutenu par une expérience intégrée en ligne et hors ligne.
Changement de concessionnaire : le modèle de concessionnaire des années 90 n’existe plus et différentes formes de rencontre avec les clients apparaissent (exemple de Volvo Studio ). Le rôle du concessionnaire lui-même est appelé à changer, il devra se concentrer de plus en plus non seulement sur la vente du neuf mais aussi sur les services offerts, l’occasion et l’après-vente. Deux solutions organisationnelles sont possibles pour l’avenir : les grands groupes avec plusieurs marques ou les marques mono spécialisées.

Critère lors de la table ronde sur le numérique du Forum automobile 2018

Table ronde sur le numérique
Très intéressante la table ronde sur le numérique avec 3 acteurs importants :
• Né comme site pour le choix et la configuration d’une nouvelle voiture, offre maintenant aussi de nombreux autres services au monde des concessionnaires,
• Site d’annonces pour la vente de voitures et de nombreux autres produits, appartenant au groupe, et
• Site né il y a un an et dédié à l’achat de nouvelles voitures.
Principaux thèmes abordés : les points forts et les points à améliorer dans la situation actuelle, le profil des clients d’aujourd’hui, l’impact du numérique sur les marges de l’industrie automobile et enfin quelques conseils pour les concessionnaires.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code