HOME

Faire des affaires en Suisse est certes tentant, mais quelles sont les conditions qu’un étranger doit remplir pour faire des affaires dans le pays ? Nous avons rassemblé quelques informations pour vous dans cet article.

La Suisse est connue pour être une terre d’opportunités. Des hommes d’affaires et entrepreneurs étrangers s’y rendent chaque année afin de développer un projet d’entreprise rentable. Conscientes de cet intérêt et des opportunités qui en découlent, les autorités suisses ont mis en place une série de règles visant à encourager la création et l’implantation de petites et moyennes entreprises (PME) dans le pays.

Conditions de création d’entreprise
Les ressortissants de l’Union européenne et de l’Association européenne de libre-échange (AELE) peuvent exercer une activité commerciale indépendante en Suisse. Les ressortissants de pays non européens sont soumis à l’approbation des autorités locales.
Les ressortissants de pays tiers qui souhaitent créer une entreprise doivent présenter un plan d’affaires avant de pouvoir créer une entreprise en Suisse. Le projet sera d’abord évalué par les autorités suisses afin de déterminer s’il profitera à l’économie locale sans nuire aux entreprises locales. Ensuite, l’entrepreneur étranger doit présenter une demande de permis de travail accompagnée du titre de création de l’entreprise et de son inscription au registre du commerce que vous soyez dans la liposuccion , une agence événementielle ou encore la vente d’extensions de cheveux.
Dans la plupart des cas, le permis délivré est de type B pour une durée maximale d’un an et renouvelable.

Bon à savoir
Vous êtes autorisé à exercer le type d’activité que vous souhaitez, il n’y a aucune restriction au sein des professions réglementées. Toutefois, si, malheureusement, vous n’êtes plus en mesure de prendre en charge les frais de votre entreprise et que vous devez demander l’aide financière des autorités suisses, votre permis de séjour peut être annulé.

Types d’entreprises en Suisse
Les ressortissants de l’UE/AELE ainsi que les ressortissants de pays tiers peuvent créer différents types de sociétés en Suisse :

entreprise individuelle
partenariat général
société à responsabilité limitée
entreprise
société en commandite
Vous trouverez tous les détails sur les différents types d’entreprises qui peuvent être ouvertes en Suisse sur le site Internet de la Confédération suisse > Portail PME

Bon à savoir
Si vous êtes intéressé par l’acquisition d’un immeuble commercial et que vous résidez en Suisse, vous avez les mêmes droits que les citoyens suisses, mais si le siège de la société est à l’étranger, vous devez avoir une autorisation pour l’acquérir. Les non-résidents qui souhaitent acheter une propriété commerciale doivent d’abord obtenir un permis.

Étapes à suivre lors de la création d’une entreprise
Tout d’abord, il est recommandé de faire une analyse de marché et d’avoir un plan d’action bien structuré. Dans le pays, il existe des organismes institutionnels qui offrent une assistance administrative aux entrepreneurs qui sont sur le point de créer une entreprise.
Une fois que vous avez défini la forme juridique de votre entreprise, vous devez l’inscrire au registre du commerce.
Pour les sociétés en commandite et les sociétés en nom collectif, cela peut se faire en ligne via la plateforme StartBiz.
Pour les sociétés anonymes et les sociétés à responsabilité limitée, l’enregistrement doit être effectué en personne sur présentation d’un acte notarié.
Une fois la raison sociale enregistrée officiellement au registre du commerce, vous pouvez l’enregistrer auprès de l’office des contributions de l’administration fédérale. Il est alors automatiquement soumis à l’impôt fédéral, cantonal et communal.