HOME

Faire des affaires en Suisse est certes tentant, mais quelles sont les conditions qu’un étranger doit remplir pour faire des affaires dans le pays ? Nous avons rassemblé quelques informations pour vous dans cet article.

La Suisse est connue pour être une terre d’opportunités. Des hommes d’affaires et entrepreneurs étrangers s’y rendent chaque année afin de développer un projet d’entreprise rentable. Conscientes de cet intérêt et des opportunités qui en découlent, les autorités suisses ont mis en place une série de règles visant à encourager la création et l’implantation de petites et moyennes entreprises (PME) dans le pays.

Conditions de création d’entreprise
Les ressortissants de l’Union européenne et de l’Association européenne de libre-échange (AELE) peuvent exercer une activité commerciale indépendante en Suisse. Les ressortissants de pays non européens sont soumis à l’approbation des autorités locales.
Les ressortissants de pays tiers qui souhaitent créer une entreprise doivent présenter un plan d’affaires avant de pouvoir créer une entreprise en Suisse et éventuellement monter le dossier avec un Avocat. Le projet sera d’abord évalué par les autorités suisses afin de déterminer s’il profitera à l’économie locale sans nuire aux entreprises locales. Ensuite, l’entrepreneur étranger doit présenter une demande de permis de travail accompagnée du titre de création de l’entreprise et de son inscription au registre du commerce que vous soyez dans la liposuccion , une agence événementielle ou encore la vente d’extensions de cheveux.
Dans la plupart des cas, le permis délivré est de type B pour une durée maximale d’un an et renouvelable.

Bon à savoir
Vous êtes autorisé à exercer le type d’activité que vous souhaitez, il n’y a aucune restriction au sein des professions réglementées. Toutefois, si, malheureusement, vous n’êtes plus en mesure de prendre en charge les frais de votre entreprise et que vous devez demander l’aide financière des autorités suisses, votre permis de séjour peut être annulé.

Types d’entreprises en Suisse
Les ressortissants de l’UE/AELE ainsi que les ressortissants de pays tiers peuvent créer différents types de sociétés en Suisse :

entreprise individuelle
partenariat général
société à responsabilité limitée
entreprise
société en commandite
Vous trouverez tous les détails sur les différents types d’entreprises qui peuvent être ouvertes en Suisse sur le site Internet de la Confédération suisse > Portail PME

Bon à savoir
Si vous êtes intéressé par l’acquisition d’un immeuble commercial et que vous résidez en Suisse, vous avez les mêmes droits que les citoyens suisses, mais si le siège de la société est à l’étranger, vous devez avoir une autorisation pour l’acquérir. Les non-résidents qui souhaitent acheter une propriété commerciale doivent d’abord obtenir un permis.

Étapes à suivre lors de la création d’une entreprise
Tout d’abord, il est recommandé de faire une analyse de marché et d’avoir un plan d’action bien structuré. Dans le pays, il existe des organismes institutionnels qui offrent une assistance administrative aux entrepreneurs qui sont sur le point de créer une entreprise.
Une fois que vous avez défini la forme juridique de votre entreprise, vous devez l’inscrire au registre du commerce.
Pour les sociétés en commandite et les sociétés en nom collectif, cela peut se faire en ligne via la plateforme StartBiz.
Pour les sociétés anonymes et les sociétés à responsabilité limitée, l’enregistrement doit être effectué en personne sur présentation d’un acte notarié.
Une fois la raison sociale enregistrée officiellement au registre du commerce, vous pouvez l’enregistrer auprès de l’office des contributions de l’administration fédérale. Il est alors automatiquement soumis à l’impôt fédéral, cantonal et communal. Une bonne agence Web saura aussi vous aider à communiquer !

 

Déménager en Suisse

Un coup d’œil sur les pros du déménagement

Préparation Le déménagement doit être préparé plusieurs semaines avant la date prévue afin de réduire la charge de travail les jours du déménagement effectif. À moins que vous n’ayez opté pour le bricolage, la première chose à faire alors est de demander un devis. Le fait de le réserver environ deux mois à l’avance auprès de votre société préférée vous donne la certitude de rencontrer une certaine disponibilité de dates ; le fait de le réserver au dernier moment, surtout à la fin du mois ou pendant les mois “chauds” (mai, juin et juillet), peut signifier que vous devrez vous adapter ou payer plus cher pour le service.

Qui contacter ?

Il est courant de choisir une société de déménagement sur la base du “bouche à oreille”. Cette méthode s’avère souvent utile et évite les mauvaises surprises : si une connaissance a eu affaire à une entreprise qui n’avait pas assez de moyens et de personnel, qui a cassé beaucoup d’objets, etc. Cependant, il faut être très prudent : un amoureux du bricolage a peut-être passé un bon moment avec une entreprise, mais seulement parce qu’il a profité de certains services et s’est occupé du reste lui-même (par exemple, il a emballé les objets lui-même). Si vous vous fiez aux conseils d’une connaissance, vous devez lui demander, en détail, quels sont les services qu’elle a demandés à l’entreprise et ce qu’elle a fait par elle-même. Le matériel d’emballage Parfois, les entreprises de déménagement fournissent le matériel d’emballage nécessaire, qui sera livré à domicile, y compris des boîtes de différentes tailles, du papier tel que du papier journal, du papier à bulles, du scotch, mais il est conseillé de le faire préciser dans le devis, puis de décider qui se chargera de l’emballage.

Comment emballer ?

Environ un mois avant, vous devez commencer à emballer les choses que vous n’êtes pas censé utiliser : la plupart des livres, la vaisselle et les verres, les vêtements de la saison passée. Il est très important d’écrire sur le ruban adhésif qui ferme chaque boîte son contenu : une fois que vous arrivez dans votre nouvelle maison, il arrive toujours que vous ayez besoin de quelque chose avant d’avoir ouvert les boîtes et cela vous sera très utile. Les dernières boîtes contiendront le matériel nécessaire et urgent, alors précisez encore mieux sur elles le contenu ; elles feront office de kit d’urgence. Les médicaments et les valeurs doivent être portés ; pour les médicaments, une attention particulière doit être accordée à la manière dont ils sont stockés et à leur maintien hors de portée des enfants. Les boîtes sont normalement livrées pliées ; pour créer une boîte solide, il faut plier les rabats et appliquer le ruban adhésif du colis sur le fond en croix, c’est-à-dire à la fois dans le sens de l’union de deux rabats et à 90 degrés, en veillant à ce qu’il commence et arrive à environ la moitié des parois latérales. Veillez à ce que le poids des boîtes ne dépasse pas 20 kilogrammes, tant pour des raisons de réglementation que de facilité de transport, même pour les personnes moins robustes. Une attention particulière doit être accordée aux boîtes de livres, qui peuvent normalement atteindre des poids considérables.

1. Règles de base

Les boîtes doivent être préparées de manière raisonnable, afin de pouvoir les retrouver en cas de besoin sans devenir fou, d’éviter les dommages pendant le transport et de rendre les opérations de déménagement aussi faciles que possible.

Voici donc les règles qu’il ne faut pas oublier si vous faites vous-même les cartons

L’importance de tout écrire Écrivez à l’extérieur ce qu’elles contiennent, avec le plus de détails possible, et assurez-vous que les boîtes, une fois fermées, portent une indication de ce qu’elles contiennent sur le côté droit (c’est-à-dire que l’écriture n’est pas à l’envers). Si vous avez mis du matériel fragile à l’intérieur d’un emballage, écrivez clairement à l’extérieur. Si vous le souhaitez, vous pouvez acheter des rubans adhésifs imprimés ou des étiquettes portant l’inscription FRAGILE auprès de notre entreprise ou de notre papeterie. Il peut également être utile de tenir un carnet ou un bloc-notes, en notant le nombre de boîtes que vous avez préparées et le contenu de chacune d’entre elles. Organiser avec des critères Remplissez les boîtes en respectant l’emplacement original des objets (par exemple, répartissez les vêtements selon la disposition qu’ils avaient dans le placard). “Boîtes” si possible une pièce à la fois, en commençant par les moins utilisées. Meubles pour la fin Vous devez d’abord remplir les boîtes et ce n’est qu’ensuite que vous pourrez vous occuper des meubles. Certains meubles (ceux qui ne peuvent pas être démontés) peuvent servir de conteneurs pour des boîtes moins lourdes mais toujours encombrantes (par exemple, des vêtements). Toutefois, il est conseillé de toujours laisser les armoires vides afin d’éviter de casser l’armoire elle-même ou son contenu pendant la phase de déménagement. Vêtements Assurez-vous d’avoir suffisamment de cartons pour les vêtements, afin de ne pas trop les étirer, ce qui les abîmerait.

Les entreprises de déménagement utilisent de véritables “boîtes d’armoire” en carton dans lesquelles les vêtements peuvent être suspendus. Si vous déménagez pendant la saison froide, il est préférable d’emballer d’abord vos vêtements d’été, et inversement si vous déménagez en été (en général, emballez les choses que vous utilisez le plus en dernier). Objets lourds et légers Mettez les objets les plus lourds dans les petites boîtes (les plus grandes contiendront les objets les plus légers). Ils seront ainsi plus faciles à manipuler. Si vous devez placer des objets légers et lourds dans la même boîte, placez les objets les plus lourds en dessous et les plus légers au-dessus et marquez le sens du carton sur la boîte. N’utilisez pas quelques boîtes, en les remplissant jusqu’à ce qu’elles éclatent, mais préférez de nombreuses boîtes plus petites et plus légères qui sont plus faciles à transporter. Objets fragiles Les assiettes doivent être placées verticalement “debout” sur le fond de la boîte, où un fond “souple” doit être préparé avec du papier froissé, et séparées les unes des autres avec un matériau résistant aux chocs. Attention toutefois, si le papier journal est humidifié, il se décolorera et se tachera. La porcelaine fine, en particulier la porcelaine ancienne, peut être imprégnée d’encre de façon indélébile. Pour l’emballer, il suffit d’utiliser du papier blanc, du tissu, des chiffons ou du papier bulle. Les verres doivent être emballés un par un, enveloppés dans du papier journal et mis en place. S’il s’agit de cristal ou de verre fin, il est préférable d’utiliser du papier de soie qui est plus doux au contact direct. Pour les objets particulièrement fragiles, vous pouvez ajouter des serviettes, des oreillers ou tout ce qui peut rendre le transport plus sûr. Les ordinateurs et les équipements électroniques en général doivent être débranchés et emballés ; si les connexions ne sont pas faciles à retenir, il est préférable d’esquisser un schéma pour faciliter la connexion dans votre nouveau domicile. Ne laissez pas d’espaces vides Les boîtes contenant des matériaux fragiles ne doivent pas contenir de “vides” : remplissez l’espace restant en ajoutant, par exemple, du papier froissé, ou tout autre matériau d’emballage. Si le fait de secouer une boîte vous fait entendre le bruit d’un objet qui bouge, l’emballage peut être en danger. A garder à portée de main Préparez une boîte avec les produits de première nécessité (serviettes, draps, quelques assiettes, du savon et tout autre chose), une sorte de trousse de survie, afin de pouvoir les trouver immédiatement le jour du transfert.

Placez vos documents et objets de valeur importants ainsi que vos billets de voyage dans un endroit sûr et facilement accessible afin de ne pas les perdre et de toujours les avoir à portée de main.