10 conseils pour mélanger les motifs et les empreintes dans votre maison

novembre 3, 2020 0 Par Serge Holzer
10 conseils pour mélanger les motifs et les empreintes dans votre maison

Le mélange de motifs et d’imprimés dans votre maison peut être accablant. Est-ce qu’il y aura trop de monde ? Les motifs vont-ils “correspondre” ? Aura-t-il toujours l’air élevé et bien conçu, ou ressemblera-t-il à un enfant fou de sucre qui l’a conçu ?
La vérité est qu’un mélange réussi des motifs crée des couches et de la profondeur dans un dessin. Il existe de nombreuses façons de mélanger des imprimés, alors voici 10 conseils et étapes pour rehausser le design de votre maison grâce au mélange de motifs !

1. Établir une palette de couleurs

Tout d’abord, il est important de déterminer quelle sera la palette de couleurs de votre espace, puis de conserver vos impressions et vos motifs dans cette palette. C’est l’un des moyens d’éviter que votre espace ne soit “sauvage” ou qu’il ne devienne incontrôlable en raison de l’arrivée de nouvelles impressions et de nouveaux motifs. Dans le cas de la salle de jeux ci-dessous, nous avons commencé par les dalles de moquette et avons construit la pièce à partir de là. Même si la moquette est très audacieuse et sauvage, nous avons utilisé des couleurs et des tons similaires pour les motifs des coussins, des œuvres d’art et même du dosseret des carreaux du bar, afin que tout soit coordonné.
Dans la chambre de la petite fille, en bas, nous avons construit notre palette de couleurs à partir de la housse de couette sur le lit. J’adore trouver un élément pour construire une pièce ou une palette de couleurs. Dans ce cas-ci, la housse de couette contenait des petits points noirs à pois, nous les avons donc placés à l’arrière des éléments encastrés et de la lampe suspendue, puis nous avons incorporé de nombreux oreillers et accessoires aux motifs différents dans la même palette de couleurs. Cela étant dit, il ne suffit pas de conserver la même palette de couleurs pour éviter de s’encombrer. L’échelle et l’équilibre sont également importants, alors n’oubliez pas de lire les conseils n° 3 et n° 4 pour avoir d’autres idées !

2. N’ayez pas peur d’un modèle audacieux de mur à mur

Quelle que soit la palette de couleurs que vous choisissez, n’ayez pas peur d’incorporer une impression ou un motif en gras juste parce qu’il est en gras. Si vous aimez ça, allez-y ! Ma recommandation est la suivante : assurez-vous toujours que l’impression en gras est l’un des premiers éléments que vous sélectionnez, afin d’être sûr de l’équilibrer avec des impressions plus petites ou des aplats et de lui permettre d’être le point central dans l’espace. Dans la chambre d’enfant ci-dessous, j’ai d’abord trouvé le papier peint et j’ai construit le reste de la pièce autour de celui-ci. En l’associant à de nombreux aplats de couleurs et à de petits motifs, il est devenu le point central de la pièce sans pour autant dominer le design.
De hauts plafonds et des claquements de navires rayés mur à mur !? Il faut être courageux pour s’y engager, mais c’est réussi dans cette salle ! Pourquoi ? Il est associé à beaucoup de solides et à des motifs plus petits. Lisez les conseils n°3 et n°4 pour en savoir plus !

3. Rompre avec les modèles audacieux

Lorsque l’on incorpore des motifs gras, il est important de les équilibrer avec des pièces de couleur unie. Dans la pépinière florale de l’astuce n°2, nous avons associé le papier peint floral à une garniture fuchsia solide (solide ne signifie pas forcément ennuyeux), à un meuble blanc solide et à un tapis gris solide.
Dans la suite d’invités ci-dessous, les tentures florales très animées sont équilibrées par des tons romains citron solides, et la housse de couette damassée et les oreillers rayés sont associés à une couverture, une tête de lit et un banc de couleur solide. Notez que la couverture blanche a encore une texture gaufrée, et que le banc et la tête de lit de couleur unie sont tous deux touffetés, ce qui leur donne un motif tonal. Ainsi, bien qu’elles équilibrent les motifs, leurs textures créent toujours une couche et une profondeur.
Dans cette salle de musique en bas, nous voulions que le plafond à plateaux soit un point central, mais cela ne veut pas dire que le reste de la pièce devait être ennuyeux ! Nous avons associé le plafond à motifs Anthropologie sauvage à un tapis bleu uni. Encore une fois, remarquez qu’il porte toujours un motif, mais en gardant le motif d’une seule couleur, il ne fait pas concurrence au plafond. Les draperies ont également un motif blanc et jaune très tonal, et parce que les deux couleurs sont si proches l’une de l’autre, elles ne se font pas concurrence, ce qui permet au plafond de voler la vedette.

4. Varier l’échelle des différentes empreintes et des différents motifs

C’est un conseil important, surtout lorsque vous travaillez avec des motifs gras comme le papier peint floral ci-dessous. Si vous devez ajouter des motifs et des impressions supplémentaires, les autres motifs ne doivent pas nécessairement être des motifs ton sur ton. Veillez simplement à varier l’échelle pour qu’ils ne s’opposent pas les uns aux autres. Le tapis gris de cette pépinière a un grand motif à chevrons qui est beaucoup plus grand que les fleurs. De plus, le matelas à langer présente un motif à pois beaucoup plus petit que les fleurs.